Laboratoire Cognition, Langues, Langage, Ergonomie (CLLE)
UMR 5263


Accueil > Actualités > Annuaire

Doctorant

Jérémy Béna

photo

photo

Coordonnées :
Bureau C614, Maison de la Recherche
Téléphone :
05 61 50 39 15
Mél :
jeremy.bena@univ-tlse2.fr
Structure(s) de rattachement :
Cognition, Langues, Langage, Ergonomie (CLLE)

Discipline(s)

PSYCHOLOGIE

Fonction

Doctorant, 1ère année.

Thèmes de recherche

- Jugement de vérité
- Mémoire
- Théories dual-process de la mémoire
- Théories dual-process du raisonnement
- Relation entre mémoire d'une part et jugement, raisonnement, prise de décision d'autre part
- Mémoire prospective, notamment basée sur le temps, en lien avec le cadre des processus multiples (Multiprocess framework)
- Perception et estimation du temps

Activités / CV

Projet de thèse

Tous les jours, nous sommes exposés à de nombreuses affirmations issues de divers médias (internet; télévision; radio; livres; articles; conférences. . . ), provenant de divers domaines (politiques publiques; actualités; domaine d’activité; sujets variés...), associées ou non à des connaissances et croyances antérieures. Toutes ces expositions donnent lieu à autant de jugements de vérité possibles sur ces affirmations. En outre, notamment à travers la publicité, les discours politiques ou les fausses informations sur internet, des ré-expositions à divers moments aux mêmes affirmations sont possibles. 
 
Or, un effet de la répétition sur le jugement de vérité, appelé « effet de vérité » (ou « effet de validité » ; ou « effet de vérité illusoire ») a souvent été mis en évidence (pour les premières études, voir Hasher, Goldstein, & Toppino, 1977 ; Bacon, 1979 ; Schwartz, 1982; pour une méta-analyse voir Dechene, Stahl, Hansen, & Wänke, 2010). Différentes théories ont été avancées pour rendre compte de cet effet. La plupart des travaux convergent vers l'idée selon laquelle la facilité de traitement associée aux énoncés répétés est le mécanisme explicatif de l'effet (hypothèse fréquentise : Hasher et al., 1977 ; hypothèse de reconnaissance : Bacon, 1979 ; hypothèse de la familiarité : Arkes, Hackett, & Boehm, 1989 ; Hawkins & Hoch, 1992 ; système1/système 2 : Garcia-Marques, Silva, & Mello, 2016 ; théorie référentielle : Unkelbach & Rom, 2017). Cependant, des estimations claires de la contribution des processus de récupération (familiarité ; recollection) et des représentations en mémoire (gist ; verbatim) ont rarement été faites dans l'étude de l'effet de vérité, et quand elles l'ont été, la crédibilité de la source a été manipulée (Paradigme Remember/ Know : Law, 1998 ; Procédure de Dissociation des Processus : Begg, Anas, & Farinacci, 1992).
 
La thèse vise l'étude des processus et représentations impliqués dans l'effet de vérité (mécanismes qui le permettent, qui l'accroissent, qui le diminuent). La distinction entre processus de recollection et de familiarité d'une part, et entre représentations gist et verbatim d'autre part, offre un cadre utile pour tester les hypothèses basées sur la fluence et envisager de nouvelles perspectives. 

Si possible, un dernier aspect du travail consisterait à étudier l'effet de vérité en situation de recherche d'information sur internet. Un examen de l'effet de vérité dans le cadre d'activités quotidiennes reste en effet à faire (Renner Hackett, 2017). Peu d'études ont examiné la validité écologique de l'effet de vérité (pour deux exemples, voir Gigerenzer, 1984 ; Pennycook, Cannon, Rand, 2017). La recherche d'information sur internet constituant une activité répandue et la valeur de vérité attribuée aux informations trouvées pouvant être importante, cette activité constitue une cible intéressante.


Questions de recherche

- Par quel(s) mécanisme(s) la mémoire influence-t-elle le jugement de vérité ?
- Dans quelle mesure les processus de familiarité et de recollection sont-ils impliqués dans l'effet de vérité ?
- Dans quelle mesure la distinction entre représenations gist et verbatim est-elle importante pour expliquer l'effet de vérité ? 
- Peut-on retrouver l'effet de vérité dans le cadre de la recherche d'information sur internet ? Si oui, dans quelle mesure, et comment le réduire ?
- Qu'est-ce qui explique les variations des différents effets de vérité ? (induit par la répétition ; par la fluence perceptive...)
 

Publications extraites de HAL


 

Version PDF | Mentions légales | Conseils d'utilisation | Lien vers RSSSuivre les actualités | haut de la page