Laboratoire Cognition, Langues, Langage, Ergonomie (CLLE)
UMR 5263


Accueil > Archives > Archives - Agenda

Les constructions avec disjonction à l'interface entre intonation, syntaxe et sémantique

le 22 février 2018
14h-16h

Elisabeth Delais-Roussarie, UMR 6310-LLING (université de Nantes) - Séminaire CLLE-ERSS

Ces dernières années, de nombreux travaux ont porté sur les questions alternatives dans la mesure où ces constructions sont souvent assez proches en surface d'autres énoncés qui ont des interprétations différentes: (i) les questions alternatives et les questions polaires avec disjonction pour de nombreuses langues dont l'anglais (cf., entre autres, Pruitt & Roelofson 2013), auxquelles s’ajoutent aussi comme sous (1c) les questions à liste ouverte (cf. , entre autres, Merteens 2017); (ii) les questions alternatives, les questions polaires avec disjonction, mais aussi les assertions avec disjonction pour de nombreuses langues dont le français (2) et le Grec (cf., entre autres, Delais-Roussarie & Turco, à par.; Di Cristo 2016).

(1)    a.  Are you making PASta↑or FISH↓  ?           [question alternative]

        b.  Are you making pasta or FISH↑?                [question polaire avec disjunction]

        c. Are you making PASta ↑ or FISH ↑?           [question à liste ouverte]

(2)  a.  L’année prochaine, mes voisins veulent faire un grand voyage en Amérique du sud. Ils iront  au Guatemala, en Colombie ou en Argentine  [assertion avec disjonction]

        b. J’ai entendu dire que tes voisins iront faire un voyage en Amérique latin. Tu en as parlé avec eux ? Ils iront au Guatemala, en Colombie ou en Argentine ? [question alternative]

On admet généralement que les différences d'interprétation entre ces énoncés, généralement similaires en surface, sont indiquées par des prosodies ou intonations distinctes ; mais plusieurs travaux montrent néanmoins que ces différences prosodiques ne sont pas systématiques. Les travaux récents tentent donc de mieux cerner les éléments qui permettent de différencier ces différentes constructions, et se situent à l’interface entre syntaxe, sémantique, pragmatique et intonation. En outre, ils ouvrent des perspectives intéressantes sur les relations entre intonation et signification d’une part, et sur des notions sémantiques telle que la disjonction.

Après une synthèse de plusieurs de ces travaux et surtout des problématiques qu’ils sous-tendent, je présenterai une étude pilote que nous avons élaborée pour analyser la prosodie associée à des énoncés comparables à ceux sous (2). Nous montrerons que les différences de réalisation observées entre les types d’énoncés s’expliquent essentiellement à partir du statut informationnel des conjoints dans les questions alternatives (ils sont tous [+ focus]), et non sur la base de différences illocutoires (question vs. assertion) ou syntaxiques.

Cet exposé permettra ensuite d’approfondir les discussions sur les relations entre intonation (ou éléments tonals) et signification d’une part et sur la nature des primitives prosodiques d’autre part. Les résultats laissent en effet penser que des primitives tonales peuvent avoir une valeur sémantique (F-marking, modalités illocutoires, etc.) et se comportent donc comme des morphèmes.

Références :

Delais-Roussarie, E. & Turco, G. (à par.). Intonation of alternative constructions in French : what is crucial to interpret an utterance as a question. In Romance Languages and Linguistic Theory 2016. Selected papers from 'Going Romance' Frankfurt 2016

Di Cristo, A. (2016). Les musiques du français parlé. Berlin, Boston: De Gruyter Mouton.

Meertens, E. (2017). Disjunctive Questions : The Open List Case, Présentation poster à Prosody and Meaning (PaM), Constance university, Octobre 2017

Pruitt, Kathryn, and Floris Roelofsen. 2013. “The interpretation of prosody in disjunctive questions.” Linguistic Inquiry 44(4): 632 – 650.


Lieu(x) :
Salle E412

 

Version PDF | Mentions légales | Conseils d'utilisation | Lien vers RSSSuivre les actualités | haut de la page