Laboratoire Cognition, Langues, Langage, Ergonomie (CLLE)
UMR 5263


Accueil > Archives > Archives - Agenda

Comprendre l’effet des tests sur l’apprentissage autorégulé

le 6 janvier 2017
15 h

Jonathan Fernandez (Centre de Recherches en Psychologie, Cognition et Communication (CRPCC- LP3C), Université Rennes 2) Séminaire spécial ouvert à tous y compris étudiants M1 & M2

Souvent considérés comme de simples outils évaluatifs, les tests ont aussi des effets positifs sur l’apprentissage. En effet, l’effort de récupération induit par ceux-ci conduit à un renforcement de la trace mnésique des éléments rappelés. Ce phénomène est connu sous le nom d’effet direct des tests. Par ailleurs, de récentes études ont révélé que tester la mémorisation de participants, sur des informations apprises antérieurement, améliore également l’apprentissage de nouvelles informations. Ces résultats suggèrent un effet plus indirect des tests. Nos études ont pour objectif général : 1) de mieux comprendre les effets des tests sur l’apprentissage de nouvelles informations et 2) de définir les contextes qui optimisent ou entravent ces effets indirects. Nous faisons l’hypothèse que les tests, en réajustant le processus métacognitif de monitoring, permettent de guider l’apprentissage autorégulé. Afin de tester cette hypothèse, nous avons réalisé deux études (Exp.1 : N = 32, Exp.2 : N = 72) au cours desquelles la tâche des participants consistait à apprendre un cours de neurosciences à partir d’un environnement numérique d’apprentissage. Dans l’expérience 1, la moitié des participants recevait régulièrement des tests au cours de la session d’apprentissage, tandis que l’autre moitié n’en recevait pas. Dans l’expérience 2, le niveau de difficulté des tests donnés aux participants variait : un premier groupe de participants répondait aux mêmes tests que ceux utilisés lors de l’étude 1, un second groupe de participants répondait à des tests plus faciles et en troisième groupe de participants ne recevait aucun test. Afin d’évaluer les effets des tests sur les processus cognitifs et métacognitifs, nous avons combiné un questionnaire subjectif d’estimation de l’apprentissage à un protocole de verbalisation. Les résultats de l’étude 1 montrent que des étudiants régulièrement testés durant la session d’apprentissage jugent plus justement la qualité de leur apprentissage et obtiennent de meilleures performances au questionnaire final que des étudiants qui ne sont pas régulièrement testés. De plus, les analyses de médiation révèlent que l’amélioration des performances au questionnaire final s’explique par une utilisation plus importante de processus cognitifs et métacognitifs efficaces. Les résultats obtenus sur l’étude 2 indiquent que seuls les tests qui réajustent le processus métacognitif de monitoring produisent un effet indirect. En revanche, les étudiants ayant régulièrement répondu aux tests faciles durant la session d’apprentissage ont maintenu une surestimation de la qualité de leur apprentissage et une activité cognitive et métacognitive inadaptée aux exigences de la tâche. Ces résultats suggèrent que seuls des tests qui conservent un certain niveau de difficulté ont des effets positifs pour l’apprentissage autorégulé.
Lieu(x) :
Salle D31 - MDR

 

Version PDF | Mentions légales | Conseils d'utilisation | Lien vers RSSSuivre les actualités | haut de la page