L'emprunt de structure lexicale

Publié le 1 septembre 2016 Mis à jour le 13 décembre 2016
le 15 décembre 2016

Vincent Renner, université de Lyon 2 - Séminaire ERSS


« Establishing the fact of contact-induced change is usually easy when the focus is on loanwords, but it can be much harder, and often impossible, with structural interference. »  Sarah G. Thomason

 

Les études lexicologiques sur le contact interlangues se concentrent généralement sur l'emprunt de mot, délaissant les emprunts de structure lexicale, ou calques constructionnels. C'est ce domaine relativement peu exploré dans la littérature spécialisée que je souhaite aborder dans mon exposé. Dans un premier temps, je traiterai de l'apparition récente de la construction « X-slash-Y » dans la presse française, ainsi que du cas des noms composés binominaux à tête sémantique droite comme fan zone ou web radio. Dans un second temps, le propos sera élargi à diverses langues européennes et plusieurs procédés de construction morphologique, afin de montrer la diversité des cas rencontrés et de discuter des difficultés à mesurer ce type de changement linguistique et à établir sa causalité externe.