Les noms généraux : agents au service du texte

Publié le 20 mai 2016 Mis à jour le 29 novembre 2016
le 9 juin 2016

Silvia Adler, Bar-Ilan University (Israël) Séminaire CLLE ERSS

Dans leur Cohesion in English (1976), Halliday et Hasan recensaient les moyens linguistiques participant à la cohésion et à la cohérence textuelle. Leur ouvrage aura longtemps valeur de référence pour la Grammaire de texte, discipline naissante à l'époque, qui promouvait une perspective de la grammaire allant bien au-delà des opérations garantissant la bonne formation structurale phrastique. Introduits dans le chapitre portant sur la cohésion lexicale, les noms généraux (general nouns) sont présentés comme une catégorie nominale particulière pour le rôle à la fois lexical et grammatical - du fait de leur caractère sémantiquement faible - qu'ils jouent dans la cohésion textuelle. Ces dernières années, les noms généraux ont donné lieu à de nombreuses études théoriques, qui, en fonction des spécificités décrites, ont conduit à de nouvelles appellations dans les réflexions anglo-saxonne et française. Dans cette contribution seront abordées diverses questions relatives au mécanisme référentiel complexe mis en œuvre par les noms généraux.