Les opportunités de la transformation numérique des visages : exemple sur les ressemblances faciales

Publié le 22 septembre 2017 Mis à jour le 12 décembre 2017
le 24 novembre 2017

Christophe Bousquet, CLLE LTC - Séminaire CLLE-LTC

Durant ce séminaire, je ferai tout d’abord un tour d’horizon des connaissances en perception des visages. Il est communément admis que le fait de voir un visage fournit une multitude d’informations, acquises très rapidement mais pas nécessairement précises. Ainsi, si certaines informations, telles que le sexe, l’âge ou l’ethnie d’une personne peuvent être correctement extraites de la vue d’un visage ; d’autres informations, telles que la confiance, le niveau de santé ou la dominance à accorder à une personne sont beaucoup moins exactes. Afin de mieux contrôler les signaux du visage sous-jacents à ces jugements, on peut désormais utiliser les techniques avancées de transformations numériques faciales. Ces dernières facilitent la production de visages artificiels hautement réalistes pouvant être utilisés en recherche en psychologie. J’expliquerai la démarche permettant par exemple de changer le sexe et/ou l’ethnie d’un visage à partir de photos issues de la base de données photographiques ImNum, développée au laboratoire CLLE. Je terminerai en présentant les résultats d’une étude portant sur la perception de parenté et réalisée avec des visages transformés.