Laboratoire Cognition, Langues, Langage, Ergonomie (CLLE)
UMR 5263


Accueil > Thèses et HDR > Equipe LTC

Thèse Marina Miranda Lery Santos

22 septembre 2017 à 10 h - Salle D29 (Maison de la Recherche)

La prise de décision de rechercher de l'aide dans un environnement numérique d'appprentissage : le cas du contrôle aérien
 
Jury
Minna Puustinen, Professeur - INS HEA
Thibault Gajdos, Directeur de Recherche CNRS - Université Aix-Marseille
André Tricot (Directeur de thèse), Professeur - Université Toulouse Jean Jaurès
Jean François Bonnefon (co-Directeur de thèse), Directeur de Recherche CNRS, TSE

Résumé
La recherche d’aide est une stratégie qui peut améliorer l’apprentissage et la réussite scolaire. Malgré ce constat, la littérature montre que les étudiants ou élèves décident fréquemment de ne pas rechercher de l’aide. Par ailleurs, dans le domaine de l’aéronautique, peu d’études ont été consacrées à la formation des contrôleurs aériens, qui jouent un rôle central dans le système de régulation du trafic aérien. Étant donné que la performance humaine est classiquement considérée comme un facteur qui contribue à la majorité des incidents et accidents aériens, l’enjeu de ces formations est majeur. L’objectif de cette thèse est double : au plan général, comprendre pourquoi les étudiants décident de ne pas rechercher de l’aide alors que la tâche qu’ils doivent réaliser n’est pas à leur portée. Cela relève-t-il d’une décision rationnelle ? Quels sont les coûts impliqués ? Au plan particulier, vérifier si ce problème existe aussi dans l’environnement d’apprentissage des contrôleurs aériens et si les mêmes conclusions concernant la décision de rechercher ou non de l’aide peuvent être tirées. En ayant pour base un modèle rationnel de prise de décision, dans lequel la décision est une fonction des coûts, de la probabilité et des bénéfices, quatre expériences ont été menées : trois expériences générales dont les participants étaient des étudiants universitaires et une expérience spécifique avec les élèves contrôleurs aériens. Les résultats montrent que les étudiants hésitent à demander de l’aide quand elle est objectivement coûteuse ; que le temps consommé en l’utilisant n’est pas considéré comme un coût ; et que les étudiants sont prêts à demander de l’aide même quand elle n’est pas assurément utile. En outre, il y a un coût social impliqué dans la décision de rechercher de l’aide : la présence d’un expert baisse les taux de recherche d’aide, notamment quand la tâche est considérée comme facile. Les données de la quatrième expérience suggèrent que, au contraire, le coût social n’impacte pas la décision des élèves contrôleurs aériens d’utiliser tous les outils d’aide, mais la difficulté de l’exercice peut être impliquée dans la décision de rechercher certains types d’aide.


 

Version PDF | Mentions légales | Conseils d'utilisation | Lien vers RSSSuivre les actualités | haut de la page