Doctorant

Pauline VIDAL

Doctorante

Coordonnées

Discipline(s)

PSYCHOLOGIE

Thèmes de recherche

Validisme (Parent, 2017)

Perceptions sociales attribuées aux personnes en situation de handicap (e.g., modèle du contenu du stéréotype, Fiske et al, 2002)

Contact intergroupe personnes en situation de handicap / personne sans handicap

Cognition sociale implicite (IAT, SC-IAT) et explicite

Évaluation de l’information et exposition sélective

Thèse en cours sur le validisme via l'étude de la perception sociale associée aux personnes en situation de handicap intellectuel dans le parcours d’insertion professionnelle en milieu ordinaire.

Sous la direction de Patrice Terrier et Stéphane Perrissol.

Les personnes en situation de handicap intellectuel (PSHI) sont perçues comme chaleureuses, persévérantes mais incompétentes (Rohmer & Louvet, 2011). Cette perception ambivalente, dévaluant la compétence, freine l’insertion professionnelle de ces personnes (e.g., Handoyo, Ali, Scior, & Hassiotis, 2019). 

Cette thèse s’intéresse aux liens qu’entretient cette attribution ambivalente de traits de personnalité associée aux PSHI avec deux modèles du handicap (Bogart et al., 2019 ; Dirth & Branscombe, 2017) : un modèle individuel proposant une définition du handicap centrée sur la déficience individuelle et un modèle sociale définissant le handicap en lien avec les barrières environnementales. L’articulation de l’étude de la perception sociale en termes de traits de personnalité et des modèles du handicap se fait relativement à la question de l’insertion dans l’emploi en milieu ordinaire des PSHI. L’effet de ces deux modèles sur la perception sociale du handicap est également interrogé dans le cadre du contact intergroupe. Le contact qu’il soit direct ou indirect (sans interaction) consiste à mettre en relation des membres de deux groupes différents (PSHI et personnes valides) dans le but de réduire des perceptions sociales négatives envers l’un des deux groupes (PSHI). Le contact semble être un levier pertinent pour réduire les perceptions sociales défavorables tels que les stéréotypes (e.g., Hsu et al., 2015; Scior 2011; Werner & Scior, 2016) mais a peu été étudié avec les notions de modèles individuel et social du handicap et avec l’étude de la perception sociale en termes de traits de personnalité.

Activités / CV

2018 : Master « perspectives pluridisciplinaires sur la cognition: enfant, adulte, société »  - Mention très bien - Université Toulouse 2 Jean Jaurès

Article à comité de lecture

Bardin, B., Vidal, P., Facca, L., Dumas, R. & Perrissol, S. (2018). Effect of the evaluation of information quality on selective exposure, the role of information novelty. International Review of Social Psychology. 31(1), p.21. doi: http://doi.org/10.5334/irsp.173


Communication invitée

Verkampt, F., Dodier, O., & Vidal, P. (2017, juin). Si le mutisme de la victime n'était pas la seule voie possible? Mieux comprendre l'usage des suggestions lors d'une audition et leurs implications, Université de Nantes, Nantes.


Communications

Vidal, P. (Mars, 2019). Incompétent? Parlons-en!Changer les perceptions sociales sur le handicap intellectuel par le contact avec les personnes en situation de handicap intellectuel, Printemps des jeunes chercheurs CLLE, Toulouse, France

Vidal, P., Bardin, B., Perrissol, S., & Terrier, P. (Septembre, 2019). Effet de la dépendance physique des patients en situation de handicap physique sur l’attribution implicite et explicite de chaleur et de compétence, 60e Congrès de la société française de psychologie, Poitiers, France


Organisation de symposium

Vidal, P., & Facca, L. (Septembre, 2019). Regards croisés sur les mesures implicites à partir de cinq études : quelles utilisations et quels apports dans l'étude de la perception des groupes sociaux ? 60e Congrès de la société française de psychologie, Poitiers, France.


Publications extraites de HAL affiliées à Cognition, Langues, Langage, Ergonomie

Informations complémentaires

Depuis 2017 : Membre du collectif Handiversité à l’Université Toulouse 2 Jean Jaurès. Ce collectif rassemble étudiants et personnels de l’UT2J, avec et sans handicap, afin d’agir sur les problématiques relatives au handicap au sein de l’université. Lors de rencontres régulières, le collectif s’organise autour de plusieurs activités : partages d’expériences, organisation d'actions de sensibilisation et d’information, organisation d'événéments relatifs au handicap sur l'université, organisation de diagnostics de l’accessibilité des bâtiments et des ressources, aides aux déplacements, accueil des nouveaux étudiants
Exemples : Organisation de la journée Vivre l’autisme Autrement (mars 2019), campagne de sensibilisation et d’information sur le handicap à l’université (novembre, 2019) - Université Toulouse 2 Jean Jaurès