De l’apprentissage associatif à l’implémentation de nouvelles tâches : caractérisation des mécanismes sous-tendant la flexibilité cognitive et ses bases neurales

Publié le 24 septembre 2021 Mis à jour le 24 septembre 2021
le 15 octobre 2021
15 h
Salle E412 MDR2

Mehdi Senoussi - Post-doctoral researcher in cognitive science - Ghent University (Belgium)

Résumé : La flexibilité cognitive réfère à notre capacité à s’adapter aux changements dans notre environnement : en mettant à jour nos représentations du monde extérieur, ou en implémentant une nouvelle tâche afin de répondre de manière adaptée au contexte. Dans ce séminaire je présenterai mes travaux sur l’étude cette capacité cognitive au niveau comportemental et neural, mais également au niveau formel, à travers de la modélisation computationnelle.
Dans un premier temps, je présenterai mes travaux sur la flexibilité des représentations neurales d'objets lors d’apprentissages à court ou long terme (à l'aide d'analyses de décodage neural). Par la suite, je présenterai mes travaux sur les mécanismes oscillatoires sous-tendant le contrôle attentionnel, en laboratoire et en milieu écologique. Je décrirai ensuite un modèle computationnel que nous avons développé afin de simuler nos capacités à implémenter différentes tâches, variants en difficultés. Enfin, je présenterai mes projets de recherche dans lesquels je souhaiterais caractériser les processus de transformation d’instructions verbales en représentations de tâches, et les mécanismes assurant la stabilité de ces représentations à travers le temps. Pour finir, je discuterai des applications possibles de ces projets, notamment en (neuro-)ergonomie pour prévenir ou atténuer les baisses de vigilance.


Bio : Mes recherches visent à mieux comprendre la flexibilité des représentations perceptives et mnésiques au niveau comportemental et neural, ainsi que les mécanismes de contrôle cognitif permettant d’utiliser ces informations de manière flexible pour réaliser différentes tâches. J’étudie ces phénomènes à l’aide de protocoles psychophysiques, de modélisation computationnelle, et de neuroimagerie (EEG & IRMf). Après un Master en Sciences Cognitives (CogMaster, Paris), j’ai effectué ma thèse à laboratoire CerCo (Toulouse) sur la flexibilité des représentations neurales d’objets induite par des apprentissages. J’ai ensuite effectué un postdoctorant à l’ISAE-Supaéro (Toulouse) portant sur la prédiction d’erreurs en contexte critique à partir d’indices comportementaux et neurophysiologiques. Enfin, je suis actuellement postdoctorant à l’université de Gand (Belgique) où je développe et teste, au niveau comportemental et neural, des modèles computationnels du contrôle cognitif nous permettant d’étudier la flexibilité cognitive à travers l’implémentation de nouvelles tâches