Trans-mission. Création et hybridation dans le domaine d’oc

Publié le 29 mars 2022 Mis à jour le 30 mars 2022

Nouvelles perspectives de la recherche en domaine occitan

F. Barberini, C. Talfani (eds.)

Recueil de recherches réalisées par des jeunes chercheurs internationaux, qui s’inscrivent dans le domaine de la littérature, de la linguistique et de la culture occitanes.
Ce volume est le fruit des échanges et de la collaboration entre de jeunes chercheurs de tous horizons qui consacrent leurs études à la langue, la littérature et la culture occitanes dans une optique diachronique et multidisciplinaire. Le recueil comprend 22 travaux conçus dans le cadre de projets étudiants de master, de thèses doctorales en cours ou récemment achevées, ainsi que d’études post-doctorales. Les contributions sont menées avec une approche scientifique rigoureuse et innovatrice et une méthode visant à l’interdisciplinarité. Elles portent sur des sujets nombreux et fort variés : des analyses géolinguistiques et sociolinguistiques, réalisées dans une perspective diachronique ou synchronique, sur les parlers occitans et sur des variétés intimement liés à ceux-ci, comme le catalano-valencien et les dialectes du nord-ouest de l’Italie ; les politiques et la sauvegarde de la langue occitane ; des relectures critiques de textes médiévaux ou modernes ; des études sur l’évolution de la culture occitane en France et en Europe. Afin d’organiser les travaux dans cet ouvrage collectif, ils ont été répartis en trois blocs, en fonction de la période concernée : Moyen Âge ; Réception du Moyen Âge et études savantes ; Époques moderne et contemporaine. Le but principal du recueil est d’offrir une vue d’ensemble sur les travaux les plus récents qui s’inscrivent ou touchent au domaine occitan et d’attirer l’attention sur les nouvelles tendances d’une recherche qui a enfin franchi les confins, chronologiques et thématiques, traditionnellement imposés par les sujets et les secteurs disciplinaires. En même temps, la publication veut mettre l’accent sur la vitalité, la richesse et la fertilité des études en langue d’oc, qui continuent à se développer et à se diffuser au niveau international, malgré les difficultés du monde de la recherche à l’heure actuelle.