Le rôle des simulations multimodales dans la mémoire : Quels apports de la cognition incarnée et située ?

Publié le 21 mai 2021 Mis à jour le 18 juin 2021
le 24 juin 2021
14h - 16h
Salle D155 (MDR) & zoom

Séminaire équipe Processus Langagiers & Cognitifs (PLC)

Quentin Marre, en doctorat sous la direction de Nathalie Huet et Elodie Labeye, présentera une partie de son travail autour des notions d'imagerie mentale, cognition incarnée et simulations multimodales.

Quel est le rôle de nos sens et de nos actions dans notre mémoire ? Une partie de la réponse peut être trouvée dans la littérature concernant l'impact de l'imagerie mentale sur la mémoire. Ma thèse a pour but de réexaminer cette littérature à la lumière du paradigme de la cognition incarnée et située en ayant une investigation plus précise des éléments sensorimoteurs pouvant être impliqués dans l’activité d’imagerie mentale pour une performance mnésique optimale. Le rôle des éléments visuels, moteurs, affectifs et contextuels à jusque-là été interrogé.
Dans cette présentation nous ferons un rapide tour de la littérature sur l'imagerie mentale et je présenterai les implications d'une approche incarnée et située de la pensée ainsi que le travail effectué dans le cadre de ma thèse concernant l'efficacité relative de différentes stratégies d'imagerie mentale.
Je présenterai notamment notre dernière étude portant sur le rôle mnésique de la présence d'éléments contextuels dans l'imagerie. En effet, selon le paradigme de la cognition incarnée et située, la récupération d'une trace mnésique implique non seulement une reviviscence des dimensions sensorielles, motrices et affectives de l'expérience d’encodage mais aussi la simulation d'éléments situationnels associés à cette trace (e.g. le concept de "chaise" est associé à un environnement, des actions et des affects particulier, comme une salle à manger, l'action de s'asseoir et le sentiment de confortabilité). L'étude a montré qu'une imagerie motrice située (s'imaginer faire une action sur l'objet à mémoriser en étant dans un endroit cohérent avec celui-ci) produisait une meilleure performance de rappel que trois autres stratégies basées sur de la répétition mentale (condition contrôle sans imagerie), de l'imagerie visuelle, ou de l'imagerie motrice. Ceci laisse supposer que la mémoire est un système au service de l'action située, privilégiant ainsi la récupération des traces mnésiques supportant explicitement cette action située.

► Le séminaire aura lieu dans un format "hybride" :
- en présentiel à la Maison de la recherche (salle D155)
- à distance à partir du lien Zoom suivant :
https://univ-tlse2.zoom.us/j/9712961358?pwd=T0JrdElxbGVzWXRRWFlBSWpoc3lodz09
ID de réunion : 984 4617 2972