Thèse Didier Blanqui

Thèse reportée à une date ultérieure

Titre :
Le rôle du geste lors d’une interaction Multitouch sur l’apprentissage et son lien avec les habiletés spatiales

Jury :
Jean-Michel BOUCHEIX, Université Bourgogne Franche- Comté (Rapporteur)
Éric JAMET, Université de Rennes 2 (Rapporteur)
Mireille BETRANCOURT, Université de Genève (Examinateur)
Claudette MARINE, Université Toulouse - Jean Jaurès  (Directrice de thèse)
Franck AMADIEU, Université Toulouse - Jean Jaurès (Directeur de thèse)

Résumé :
Le Multitouch est le mode d'interaction homme-machine qui nous permet de contrôler nos smartphones et tablettes par la production de gestes. La cognition incarnée est un paradigme qui cherche à montrer que la cognition est basée sur des actions motrices, à caractère spatial, comme les gestes. Les habiletés visuo-spatiales sont un prédicteur de succès dans la compréhension des phénomènes dynamiques en sciences. Le but de ce travail est tout d’abord d'étudier les effets des gestes Multitouch, sur l'apprentissage, lors de l'étude de phénomènes dynamiques sur un simulateur, avec une tablette tactile. La recherche du lien entre les habiletés visuo-spatiales de l’apprenant et la production de gestes est également un objectif de ce travail. Trois expériences ont été menées visant à considérer le geste, soit comme une modalité d’encodage d’informations, soit comme un modulateur de l’attention. Deux de ces expériences portaient sur des tâches scolaires et la troisième portait sur une tâche simplement spatiale. La nature des gestes produits a été testée, ainsi que la nature de l’interaction (Multitouch, clavier, souris). L’effet de l'existence de cette interaction et son rôle selon le niveau d’habiletés visuospatiales des participants ont également été testés. Les expériences n’ont pas permis de mettre en évidence d’effet bénéfique du geste sur les résultats d’apprentissage. Cependant les résultats ont permis de montrer que le fait d’interagir avec le contenu pédagogique limitait le rôle joué par les habiletés visuo-spatiales dans les résultats observés. Ces résultats sont interprétés dans une approche visant à questionner le rôle joué par la nature des gestes produits et le type de connaissances à acquérir dans les modèles de la cognition incarnée et de la mémoire de travail.Titre :