Laboratoire Cognition, Langues, Langage, Ergonomie (CLLE)
UMR 5263


Accueil > Actualités > Annuaire

Maître de Conférences

Béatrice Barthe

Structure(s) de rattachement :
Cognition, Langues, Langage, Ergonomie (CLLE)

Fonction

L'objectif de mes travaux est d'appréhender la façon dont les opérateurs travaillant en postes de nuit gèrent collectivement leur baisse de vigilance survenant en milieu de nuit. Certains travaux, accomplis dans le contrôle de processus et dans le secteur hospitalier, montrent que la dimension collective du travail semble être une ressource pour faire face à la baisse de vigilance individuelle inhérente au travail de nuit. Ils mettent en évidence une réduction de l'amplitude de la rythmicité de l'activité de travail, une augmentation des communications ou la programmation d'entraides à certains moments du poste de nuit (Barthe, Quéinnec & Verdier, 2004). Cette préoccupation s'inscrit à la fois dans une perspective théorique sur le fonctionnement des équipes de travail et dans une réflexion appliquée sur la fiabilité et sur les conditions de travail de nuit.

Ainsi, mes recherches s'articulent autour de deux axes :
les horaires de travail atypiques (travail de nuit, travail posté, garde prolongée...) ; la dimension collective du travail (coopération, coordination, circulation de l'information...).      Plus précisément, la question des horaires de travail atypiques (travail de nuit, garde prolongée, travail du week-end) revêt de multiples enjeux.
Tout d'abord, les horaires décalés et notamment les horaires à composante nocturne, ont de sérieuses conséquences sur les individus au travail : atteintes à la santé (problèmes digestifs, déficit de sommeil, troubles nerveux) et déséquilibre socio-familial (marginalisation).
Ces horaires de travail particuliers ont également un impact sur le travail en lui même. Des altérations de la performance ont en effet été mises en évidence dans de nombreuses situations (conduite automobile, ferroviaire, hôpitaux, centrales nucléaires, etc.) avec des conséquences préjudiciables sur la sécurité et sur la fiabilité.
Ceci étant, dans la grande majorité des cas, les travailleurs atteignent les objectifs demandés et ne restent pas passifs face à la baisse de vigilance découlant de ces horaires. Ils développent dans le travail, au plan individuel comme au plan collectif, divers types de régulation pour faire face aux exigences de leur travail (contenu du travail) et à la baisse de vigilance qui est liée à la fois aux rythmicités circadiennes de l'organisme (surtout la nuit) et à la durée du poste (8h, 12h, 24h).
Ces régulations se manifestent par des changements de stratégies individuelles et collectives de travail (en termes d'actions accomplies, de moyens utilisés, d'objectifs atteints...) compatibles avec l'état momentané des travailleurs.
Cet axe de recherche remet en cause l'image d'un homme stable et fiable au travail, quelle que soit l'heure et quelle que soit la durée de son poste. En apportant des connaissances sur la variabilité des stratégies de travail des travailleurs soumis à des horaires atypiques, il permet de réfléchir à des moyens plus adaptés d'amélioration de la fiabilité, de la sécurité et plus généralement des conditions de travail.

     L'analyse de la dimension collective du travail en ergonomie a pour objectif de comprendre les interactions entre plusieurs opérateurs amenés à travailler ensemble pour atteindre un certain but. L'environnement de travail étant par définition instable, la question est alors de savoir comment l'équipe de travail gère la variabilité du système (incident, urgence, charge de travail...) et celle de chacun des membres de l'équipe (fatigue, problème de santé, problème relationnel...). Dans bien des cas, les moyens organisationnels prévus (répartition formelle des tâches, modalités de communication...) ne suffisent pas pour assurer une efficacité maximale à l'équipe de travail. Celle-ci met alors en place au niveau du travail réel des activités collectives que ce soit par exemple, pour pallier un manque d'information, pour établir un diagnostic, pour gérer un appareillage défectueux (ou simplement mal adapté à la situation concrète) ou encore pallier la fatigue due à des horaires de travail atypiques (travail de nuit, postes longs).
L'objectif est de comprendre et de se baser sur la dynamique collective du travail réel afin d'envisager par exemple des améliorations du fonctionnement de la coordination et de la communication au sein d'un ensemble de travailleurs impliqués dans une action commune.

Corps

Université Toulouse - Jean Jaurès

Thèmes de recherche

Classées par ordre chronologique (des plus récentes aux plus anciennes)


Publications dans des revues indexées

Barthe, B., Quéinnec, Y. (2005). Work activity during night shifts in hospital's neonatal department : How nurses reorgnanize health care to adapt to their alertness decrease. Ergonomia IJE&HF, 27 (2), 119-129.

Barthe B., Quéinnec Y. & Verdier, F. (2004) L'analyse de l'activité de travail en postes de nuit : bilan de 25 ans de recherches et perspectives, Le Travail Humain, 67,1, 41-61.

Barthe B., & Quéinnec Y. (1999). Terminologie et perspectives d'analyse du travail collectif en ergonomie, L'année Psychologique, 4, 663-686.


Publications dans des revues non indexées

Barthe, B. (2003). La visibilité de l'activité d'autrui, composante de la dimension collective du travail de soin, Travail et Emploi, 94, 51-58.


Chapitres d'ouvrage

Barthe, B., Gadbois, C., Prunier-Poulmaire, S. & Quéinnec, Y. (2004). Travailler en horaires atypiques. In P. Falzon (Ed.) Ergonomie (pp. 129-144). Paris : Presses Universitaires de France.

Verdier, F., Barthe, B., Quéinnec, Y. (2003). Shift-work organisation: bringing into a focus the ergonomics analysis throughout 24 hours. Organização do Trabalho em Turnos: Concentrando-se na Análise Ergonômica ao Longo das 24 Horas. In F.M. Fischer, C.R. de Castro Moreno & L. Rotenberg (Eds.), Trabalho em Turnos e Noturno na Sociedade 24 Horas (pp. 137-157). Rio de Janeiro (Bresil): Atheneu.

Barthe, B. (2000). Travailler la nuit au sein d'un collectif : quels bénéfices ?. In T.H. Benchekroun & A. Weill-Fassina (Eds.), Le travail collectif. Perspectives actuelles en ergonomie (pp. 235-255). Toulouse : Octarès Editions.

Quéinnec, Y., Barthe, B., & Verdier, F. (2000). Réduction du temps de travail  et organisation de l'activité de travail : des rapports ambigus et complexes. In D.G. Tremblay & G. de Terssac (Eds.), Où va le temps de travail ? (pp. 133-142).Montréal : Presse universitaire & Toulouse : Octarès Editions.


Publications dans des actes diffusés de congrès 

Barthe, B. Quéinnec, Y. (2006) Pluridisciplinarité, horaires atypiques, durées et rythmes de travail. Introduction à la session 3. In J. Maline & M. Pottier (Eds.), Ergonomie et santé au travail (pp. 369-377). Toulouse: Octarès Editions (41ème Congrès de la SELF, Caen, 11-13 septembre).

Cazabat, S., Barthe, B., Cascino, N. (2006). Approche exploratoire du stress perçu et de la charge de travail dans le secteur hostpitalier. In J. Maline & M. Pottier (Eds.), Ergonomie et santé au travail (pp. 229-236). Toulouse: Octarès Editions (41ème Congrès de la SELF, Caen, 11-13 septembre)

Barthe, B. (2003). Élaboration, mise en œuvre et apport classificatoire d'un cadre d'analyse des aspects collectifs du travail. In G. Valléry & R. Amalberti (Eds),  Modèles et pratiques de l'analyse du travail. 1988-2003, 15 ans d'évolution, pp. 181-188. (XXXVIIIème Congrès de la SELF, Paris, 24-26 septembre).

Verdier, F., Barthe B. & Delgoulet, C. (2003). When high quality products are obtained by the unknown collective activities of the more aged operators : the example of a brickyard, III Congress in ergonomics of APERGO, Lisbon, Portugal, 10-11 Avril 2003.

Delgoulet, C., Barthe, B. (2001). Les modalités d'interaction dans un binôme d'opérateurs en apprentissage : Quand l'âge et l'expérience se mêlent. In Actes du XXXVIème Congrès de la SELF & XXXIIème Congrès de l'ACE (CD-Rom) (Montréal, 2-5 octobre).

Delgoulet, C., Kerguelen, A., Barthe, B. (2000). Vers une analyse intégrée des communications et des actions au travail : Quelles modalités de leur mise en relation ? In B. Mélier & Y. Quéinnec (Eds.), Communication et analyse du travail, Toulouse: Éditions Octarès, pp. 363-375. (XXXVe Congrès de la SELF, Toulouse, 20-22 septembre).

Barthe, B. (1998). Régulations collectives dans une équipe de travail hospitalière en poste de nuit fixe. In Actes du XXXIIIe Congrès de la SELF Temps et Travail, pp. 67-77 (Paris, 16-18 septembre).

Verdier, F., Andorre-Gruet, V., Barthe, B., Cascino, N., Quéinnec, Y., Valax, M.-F. (1998). Approche pluridimensionnelle des régulations temporelles du couplage individu-environnement de travail : exemple de la variabilité des plages horaires effectives en milieu ferroviaire. In Actes du XXXIIIe Congrès de la SELF Temps et Travail, pp. 41-52 (Paris, 16-18 septembre).

Andorre-Gruet V., Barthe, B., Quéinnec, Y. (1997). Cooperative management of alertness variations during night and day shifts. In P. Seppälä, T. Luopajärvi, C.H. Nygård, & M. Mattila (Eds.), From experience to innovation, Finnish Institute of Occupational Health, Volume 1, pp. 533-535 (13th Triennal Congress of International Ergonomics Association, Tampere, Finlande, 29 juin-4 juillet).

Barthe, B., Quéinnec, Y. (1997). Night shift and cooperative work in a hospital teamwork. Shiftwork International Newsletter, 14 (1), 93. (XIIIth International Symposium on Night and Shiftwork, Majvik, Finland, 23-27 juin).

Barthe, B., Quéinnec, Y. (1997). Cooperative work: Attempt to develop and analysis method in ergonomics. In P. Seppälä, T. Luopajärvi, C.H. Nygård, & M. Mattila (Eds.), From experience to innovation, Finnish Institute of Occupational Health, Volume 1, pp. 141-143. (13th Triennal Congress of International Ergonomics Association, Tampere, Finlande, 29 juin-4 juillet).

Barthe, B., Quéinnec, Y. (1995). Collective aspects of nursing work on night shifts. Shiftwork International Newsletter, 12 (1), 110 (12th International Symposium on Night and Shiftwork, Ledyard (Connecticut, USA), 13-18 juin).


Communications orales sur invitation

Barthe, B. Quéinnec, Y. (2006) Pluridisciplinarité, horaires atypiques, durées et rythmes de travail. Introduction à la session 3. 41ème Congrès de la SELF, Caen, 11-13 septembre (sur invitation).

Barthe, B. (2003) Du temps biologique au temps social Trajectoires d'ergonomes Antoine Laville & Yvon Quéinnec, RESACT & LESC, Bordeaux, 18 Mars 2003 (sur invitation).

Barthe, B. (2002). Les aspects collectifs du travail : une approche ergonomique de l'activité de soin dans le secteur hospitalier Journée d'études du Centre d'Études de l'Emploi « Les approches du travail en ergonomie et en sociologie » , Paris 25-26 mars (sur invitation)

Barthe, B. (2000). Débuts de carrière d'une enseignante-chercheur en ergonomie Journées périphériques du XXVe Congrès de la SELF "Devenir chercheur ou praticien en ergonomie : les coulisses", Toulouse, 20-22 septembre (sur invitation).
Barthe, B., Delgoulet, C. , Gonon, O. et Tirilly, G.  (2000). Compte rendu de la journée satellite et du forum-débat : Devenir chercheur et praticien en ergonomie : les coulisses Bulletin de liaison de la SELF, n° 120, 19-20.

Barthe, B. (1999). Travailler la nuit au sein d'un collectif : quels bénéfices ? Séminaire de recherche CNAM-EPHE Approches d'analyse du travail collectif, Paris, 6-7 mai (sur invitation).

Quéinnec, Y., Barthe, B. (1998). La réduction du temps de travail améliore-t-elle nécessairement les conditions du travail ? Séminaire International AISLF : Où va le temps de travail ?, 1-2 décembre (sur invitation).

Activités / CV

Docteur en Ergonomie

Maître de conférences à l'Université Toulouse II-Le-Mirail

Rattachée à l'UFR de Psychologie,
Département « Psychologie Cognitive et Ergonomie »

Membre de l'Axe A du Laboratoire CLLE-LTC (UMR 5263 CNRS)

Publications extraites de HAL


Membre :

- du Comité scientifique international de la revue électronique PISTES  
  
- de la Société d'Ergonomie de Langue Française (SELF)

- du RESACT-MP (Recherche Scientifique et Amélioration des Conditions de Travail en Midi-Pyrénées)

- du Collège des Enseignants Chercheurs en Ergonomie (CE2)

- de la Comission de Spécialistes 16ème section de Bordeaux 2

 

Version PDF | Mentions légales | Conseils d'utilisation | Lien vers RSSSuivre les actualités | haut de la page